top of page

NOS PROJETS 

L'académie InclusiVie, propose une pédagogie innovante pour les personnes atteinte de troubles du spectre de l'autisme à travers  des ateliers artistiques, sportifs, culinaires et de culture générale, ainsi qu'en proposant des formations certifiantes optimisant leur chance d'intégration professionnelle. A partir de trois ans, cette académie se veut être intergénérationnelle et répondre au besoin des aidants en leur accordant un temps pour eux pendant la prise en charge de leur proche.  Aussi, avant même le diagnostic de l'enfant parfois très long à obtenir, les parents pourront inscrire leur enfant dans cette académie pour éviter les pertes de développement liés à une pédagogie peu ou pas adaptée. 

main levée
shutterstock_2246704989.jpg

Art Access’ est un projet qui propose l’accessibilité à la culture comme moyen de lutte contre l’isolement des personnes sourdes aveugles, aveugles et sourdes. En effet, quel lien unit les hommes si ce n’est la culture et qu’en est-il de ceux qui n’y ont pas accès faute de moyens mis à leur disposition ?

Danse le silence chemine sur mon parcours initiatique dans l’univers des sourds et va à la rencontre de personnalités lumineuses et volontaires pour faire entendre la voix du silence et commettre l’affront d’une danse magnifique pour bousculer les certitudes ancrées qui font rimer « danser » et « entendre ». Ainsi Danse le silence raconte des histoires du réel, et par le singulier touche l’universel : la communication est une nécessité biologique vitale.
Ceux qui ne connaissent pas de problèmes auditifs perçoivent la communication verbale comme acquise et ne prêtent pas attention au fait que pour les sourds, une conversation ne se fait pas sans accroc. La surdité, c’est bien plus que de «ne pas pouvoir entendre» c’est aussi « ne pas pouvoir échanger ». Notre société normative a parfois besoin d’un électrochoc pour ouvrir les yeux sur ce qu’elle ne voit pas. Danse le silence sensibilise donc sur le « handicap de communication partagé » entre le monde des sourds et celui des entendants, et encourage à surpasser ce handicap en commençant par la compréhension de ce qu’est la surdité et la culture sourde. Le film montre, par ailleurs, le pouvoir de communication de la danse. C’est une ode à l’expression corporelle et au silence, un hommage au combat du quotidien des personnes sourdes dans leur intégration en société.
Plus qu’un film, Danse le silence est une expérience cinématographique originale et novatrice qui consiste à faire entendre le silence, rendre visible les ondes vibratoires et permettre aux spectateurs « d’accéder » à la réalité sensorielle des personnes sourdes.

NEMCHOU-LE-FILM-AFFICHE-CINEMA-scaled-q25b7euaiug6rurdz2ke2kkyxnn06s9clskrgf71uc.jpg

NEMCHOU
La liberté à portée de main

Nemchou est un film documentaire qui raconte l’histoire de 6 personnes sourdaveugles, dont le défi est de randonner dans le désert du Sahara tunisien pendant 9 jours…


Mais comment se déplacer ? Comment communiquer quand on voit mal ou pas du tout, et qu’on n’entend pas ou si peu ?

Bien sûr, le groupe ne part pas seul tenter l’aventure, les 6 sont accompagnés, mais revendiquent leur autonomie.


Aussi, certaines interrogations demeurent : comment s’adapter malgré le handicap ? Et la vie de groupe dans un univers hostile et sans confort ? Bref, comment vivre le quotidien quand on n’a plus de repère ?


La réponse est sans conteste «Nemchou !». Cette formule d’encouragement en langue arabe qui se traduit par « En avant », est une invitation à se dépasser, au-delà des limites imposées par le handicap.

Une formation de
« CONFERENCIER »
pour les personnes sourdaveugles

Les sollicitations sont nombreuses aujourd’hui pour mobiliser des personnes en situation de Handicap afin qu’elles apportent un témoignage sur leur vécu quotidien.
Ces sollicitations émanent d’associations, de collectivités et surtout de centres de formation qui préparent de futurs professionnels aux métiers de l’accompagnement.


Mais le fait de témoigner, d’apporter une assistance à un formateur ne va pas de soi ; parler de son expérience, se livrer en parlant de son vécu n’est pas un exercice anodin ; répondre à des questions est une démarche qui suppose un conférencier, un formateur averti.


L'association Phare d’ouest, ambassadrice du fonds de dotation, a toujours mis en avant la nécessité d’entendre la parole des personnes concernées ; encore convient-il que cette parole puisse être exercée.


Ajoutons à cela que la participation des personnes en situation de handicap pour apporter un témoignage est la plupart du temps une phase considérée par les demandeurs comme un exercice bénévole et gratuit, alors que le témoignage construit est un véritable apport notamment dans les séquences de formation.

shutterstock_1721731525.jpg
bottom of page